** Lyla libocou **

Petit blog littéraire sans prétention, créé en septembre 2011 et qui a pour but de partager mes lectures avec vous, mes impressions, mais également élargir mes horizons livresques grâce à vous ;) "

samedi

Je suis faible #1





Bonjour à tous, Cette semaine j'ai reçu et acheté pas mal de livres. Je vous laisse découvrir ça par vous-même.....




Les derniers jours du paradis, Robert Charles Wilson

Alors que l’Amérique se prépare à fêter les cent ans de l’Armistice de 1914, un siècle de paix mondiale, d’avancées sociales et de prospérité, Cassie n’arrive pas à dormir. Au milieu de la nuit, elle se lève et va regarder par la fenêtre. Elle remarque alors dans la rue un homme étrange qui l’observe longtemps, traverse la chaussée… et se fait écraser par un chauffard. L’état du cadavre confirme ses craintes : la victime n’est pas un homme mais un des simulacres de l’Hypercolonie, sans doute venu pour les tuer, son petit frère et elle. Encore traumatisée par l’assassinat de ses parents, victimes sept ans plus tôt des simulacres, Cassie n’a pas d’autre solution que fuir. 
L’Hypercolonie est repartie en guerre contre tous ceux qui savent que la Terre de 2014 est un paradis truqué.

----------


La mécanique des fluides, LidiaYuknavitch

Nageuse depuis sa plus tendre enfance et espoir pour les Jeux olympiques, Lidia cherche à tout prix à échapper à un univers familial malsain et oppressant, entre un père alcoolique et une mère dépressive. Elle accepte une bourse sportive pour entrer dans une université au Texas, mais est renvoyée aussi sec pour consommation de drogues et d’alcool. Lidia décide alors de participer au projet d’écriture de Ken Kesey, auteur culte de Vol au-dessus d’un nid de coucou, car, elle en est convaincue, l’écriture est sa vocation. 
La Mécanique des fluides n’est pas une histoire d’addiction, d’abus et de perdition : c’est le triomphe implacable du pouvoir des mots et de l’écriture. Un roman coup de poing sur la résilience, dans lequel le récit autobiographique est magnifié par une écriture originale et percutante.

----------


Gueule de bois, Olivier Maulin

Tout commence par une gigantesque nuit d’ivresse. Pierre, journaliste pour le magazineSanté pour tous, boit un coup avec un collègue après s’être rendu à une conférence de presse. De plus en plus ivres, ils défilent de bar en bar et leur groupe s'agrandit. Entre Fanfan, grand dépressif, Ollier, alcoolique désabusé, Bassefosse, critique d’art sur le carreau, et Pierre, lui-même enclin à la folie douce, la bande va vivre des aventures absurdes et délirantes. Ces pérégrinations, qui oscillent entre farce rabelaisienne et parodie du milieu mondain et littéraire parisien, offrent aussi une réflexion existentielle et lucide, aux antipodes du politiquement correct, sur notre société trop policée. À l’instar d’un Michel Audiard ou d’un Frédéric Dard, Olivier Maulin n’a pas son pareil pour parler de son temps en dézinguant à tout va, avec la plus grande humanité. Un véritable rugissement littéraire.

----------

L'heure indigo, Kristin Harmel
À Cape Cod, dans le Massachusetts, Hope s’affaire derrière les fourneaux de la pâtisserie familiale. Entre son travail, la rébellion de sa fille adolescente, son récent divorce et ses soucis financiers, elle frôle parfois le surmenage. Hope s’enfonce peu à peu dans la déprime et la résignation. Aussi, quand sa grand-mère Rose lui demande d’aller en France retrouver sa famille disparue pendant la guerre, Hope accepte sans hésiter. Décidée à reprendre sa vie en main, elle s’envole pour Paris en quête de ce passé dont elle ignore tout. Car le temps est compté : atteinte de la maladie d’Alzheimer, la mémoire de Rose faiblit. Pour tout indice, elle a donné à sa petite-fille une simple liste de noms et une adresse. 
Kristin Harmel nous embarque avec une émotion et une vitalité rares dans le récit d’une femme qui s’apprête à découvrir le douloureux secret de ses origines, tout en peignant avec finesse et mordant les relations houleuses entre mère et fille.

----------

Les gens heureux lisent et boivent du café, Agnès Martin-Lugand
« Ils étaient partis en chahutant. J'avais appris qu'ils faisaient encore les pitres dans la voiture. Je m'étais dit qu'ils étaient morts en riant. Je m'étais dit que j'aurais voulu être avec eux. »

Diane a brusquement perdu son mari et sa fille dans un accident de voiture. Dès lors, tout se fige en elle, à l'exception de son coeur, qui continue de battre. Obstinément. Douloureusement. Inutilement. Égarée dans les limbes du souvenir, elle ne retrouve plus le chemin de l'existence. Afin d'échapper à son entourage qui l'enjoint à reprendre pied, elle décide de s'exiler en Irlande, seule.
Mais, à fuir avec acharnement la vie, elle finit par vous rattraper...




----------


Le silence de Grey House, Deanna Raybourn
Amour et châtiment dans l’Angleterre victorienne… Londres, 1886. Après avoir reçu une lettre de menace, sir Edward Grey s’effondre et meurt en la présence de son épouse, lady Julia, et d’une assemblée de convives.Quelque temps plus tard, Nicholas Brisbane, détective privé au charme animal, rend visite à lady Julia et lui laisse entendre que son mari aurait été assassiné.Déterminés à démasquer le coupable, tous deux s’engagent dans une quête de la vérité qui se révélera aussi surprenante que dangereuse…







----------


Eleanor et Park, Rainbow Rowell
1986. Lorsque Eleanor, nouvelle au lycée, trop rousse, trop ronde, s'installe à côté de lui dans le bus scolaire, Park, garçon solitaire et secret, l'ignore poliment. Pourtant, peu à peu, les deux lycéens se rapprochent, liés par leur amour des comics et des Smiths... Et qu'importe si tout le monde au lycée harcèle Eleanor et si sa vie chez elle est un véritable enfer, Park est prêt à tout pour la sortir de là.









----------


Voilà donc un +7 dans ma PAL qui a déjà du mal à voir la surface..... mais je suis faible, très faible......

Et vous? vous avez acheté des choses? N'hésitez pas à me partager vos liens ;)

A bientôt.





3 commentaires:

  1. Mouhaha mdr! J adore le "je suis faible" moi quand je fais mon bilan je constate que j achete autant, voire plus, que je ne lis, du coup ma pal reste la même :) je suis faiiiiible aussi ;) bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. mdr! c'est la même chose ici, et je me suis rendu compte qu'il y a des livre qui n'ont pas vu la couleur du jours depuis au moins 2 ans....date d'achat....mdr mais bon, on est accro ou on l'est pas! lol bizouu

      Supprimer
  2. Je ne connais pas la plupart de ces titres ^^
    Eleanor & Park est vraiment top.
    Bonnes lectures ;-)

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à me laisser un petit mot, je vous lirai et répondrai avec plaisir!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...