** Lyla libocou **

Petit blog littéraire sans prétention, créé en septembre 2011 et qui a pour but de partager mes lectures avec vous, mes impressions, mais également élargir mes horizons livresques grâce à vous ;) "

vendredi

Gueule de bois

Gueule de bois, Olivier Maulin
Editions Denoël, 224 pages
Sera publié le 21/08/2014, 
18 euros

4ème de couverture:
Tout commence par une gigantesque nuit d’ivresse. Pierre, journaliste pour le magazineSanté pour tous, boit un coup avec un collègue après s’être rendu à une conférence de presse. De plus en plus ivres, ils défilent de bar en bar et leur groupe s'agrandit. Entre Fanfan, grand dépressif, Ollier, alcoolique désabusé, Bassefosse, critique d’art sur le carreau, et Pierre, lui-même enclin à la folie douce, la bande va vivre des aventures absurdes et délirantes. Ces pérégrinations, qui oscillent entre farce rabelaisienne et parodie du milieu mondain et littéraire parisien, offrent aussi une réflexion existentielle et lucide, aux antipodes du politiquement correct, sur notre société trop policée. À l’instar d’un Michel Audiard ou d’un Frédéric Dard, Olivier Maulin n’a pas son pareil pour parler de son temps en dézinguant à tout va, avec la plus grande humanité. Un véritable rugissement littéraire.


Mon avis:

J'ai lu ce livre dans le cadre d'un partenariat avec les Editions Denoël que je remercie grandement, ainsi que Dana.

Pour ce livre, je suis une peu.... mi-figue, mi-raisin. Je ne peux pas dire que j'ai aimé, je ne peux pas dire que je n'ai pas aimé, je peux juste dire que je l'ai lu et que c'est un livre étrange.


Je m'explique. Pendant la lecture, on suit quatre personnages assez originaux, pour ne pas dire bizarre. Pierre (Pierrot), Fanfan, Oiller et Bonnefasse vont se prendre une cuite phénoménale à la suite d'une réunion journalistique à laquelle assiste Pierrot et Oiller. Jusqu'ici tout va bien. Viennent s'ajouter Fanfan et Bonnefasse (vraiment étrange ce personnage, vraiment décalé, à la limite du flippant!), et ils continuent leur beuverie ensemble pendant longtemps....très longtemps.
Il n'y a pas vraiment d'histoire, ce sont juste une succession d'événements, qui nous mènent d'un bout à l'autre du livre. 

J'ai trouvé ce livre assez psychédélique, voir dérangeant. On suit une grande beuverie et du coup...on a l'impression d'être soi même ivre. On ne rentre pas vraiment dans le livre, on reste toujours plus ou moins à l'extérieur, mais pourtant on vit complètement cette ivresse.... Le lecteur reste toujours en retrait, mais pourtant on s'y croit....encore un aspect psychédélique.

Je pense donc, après tout ça, que l'auteur a un grand talent pour nous faire vivre les choses sans nous emmener avec lui, nous narrer une ivresse au point de nous la transmettre... Bref j'éprouve vraiment une grande contradiction pour ce roman, et c'est déstabilisant. L'auteur ajoute également une dose d'humour ainsi qu'une dérision de notre société actuelle, et ça, on le ressent bien, même très bien! lol

En bref, je ne peux pas affirmer que j'ai aimé ou non, ma chronique regroupe assez bien toutes mes pensées au cour de ma lecture, de mon ivresse, et je ne peux que vous conseiller de le lire pour vous faire votre propre avis.... Et n'hésitez pas à me le communiquer, je suis curieuse de savoir comment vous aurez vécu cette lecture.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à me laisser un petit mot, je vous lirai et répondrai avec plaisir!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...