** Lyla libocou **

Petit blog littéraire sans prétention, créé en septembre 2011 et qui a pour but de partager mes lectures avec vous, mes impressions, mais également élargir mes horizons livresques grâce à vous ;) "

vendredi

Survivre

Survivre, Gregg Hurwitz
Editions Michel Lafon, 428 pages
Publié en 2013, traduit par Jean-Pascal Bernard
20.50 euros

4ème de couverture:
Vétéran de la guerre d'Irak, séparé de sa femme et de sa fille adorées, condamné à court terme par une maladie incurable, Nate Overbay est littéralement le dos au mur. Perché sur le rebord d'une fenêtre au onzième étage d'une banque, il s'apprête à se jeter dans le vide : quitte à mourir, il préfère choisir où, quand et comment. Mais alors qu'il va faire le grand saut, un commando fait irruption dans la banque, abattant sans merci employés et clients. N'ayant plus rien à perdre, Nate se faufile par le carreau et affronte les gangsters, les tuant tous sauf un, qui s'enfuit en laissant un sinistre avertissement : "Vous avez provoqué la colère d'un homme puissant !" Pourchassé par les butes à la solde du mystérieux commanditaire, Nate se lance dans une infernale course contre la montre. Pour sauver sa femme et sa fille, il devra survivre coûte que coûte.


Mon avis:

J'ai lu ce livre dans le cadre de la masse critique sur Babelio, je les remercie grandement ainsi que les Editions Michel Lafon.

Je dois dire que ce livre me laisse perplexe, je m'attendais à bien mieux, je m'attendais peut-être à une histoire sensationnelle, qui sorte de l'ordinaire, mais là.....oui c'est une histoire un peu originale, mais bon, rien d'exceptionnelle non plus.

Le personnage de Nate est attachant, mais franchement, à la limite du "héros" pur et simple. Il veut se tuer, et "oh mon Dieu, il y a un braquage juste derrière moi!", oh mais ça tombe bien dîtes donc, ça lui évite de se tuer..... J'ai envie de dire.... c'était couru d'avance. Bon, point positif, l'auteur ne nous fait pas attendre des lustres avant de rentrer dans le cœur de l'action (si on peut dire). Vous me répondrez certainement que oui, l'auteur ne traîne pas, puisque le point central de son roman est le braquage. Oui ben moi j'aurai voulu autre chose. Je ne sais pas quoi, mais quelque chose qui m'aurait surpris. ok, il est sur le "toit" d'une banque, ok, il veut avancer dans le vide et finir dans cette benne à ordures, mais pas ok pour que justement un braquage se déroule derrière lui....Désolée.

Ajoutons à cela la famille qu'il faut sauver, parce que oui, le héros qu'il est, a réussit à tuer la plupart des "gangsters", mais il y en a un qui fait chier (j'ai envie de dire, comme toujours peut-être....?) et oh misère, il veut s'en prendre à sa famille! Mais....comme par hasard!!!mdr. Bref.

Pourtant, le livre se lit très vite, chose un peu contradictoire dans la mesure où je n'ai pas réussit à vraiment entrer dans l'histoire.......L'écriture est peu être assez fluide pour qu'on tourne les pages sans s'en rendre compte, je ne sais pas toujours est-il que j'ai lu ce livre en peu de temps.

Voilà ce que je peux dire de se livre. Un livre avec une histoire qui se prévoit à l'avance rien qu'en regardant la quatrième de couverture, un livre sans grande surprise pour ma part, bref, une déception pour se livre qui m'attirait énormément (peut-être parce que justement, je souhaitais que ce livre ne suive pas en tout point la quatrième de couverture, auquel cas, il m'aurait plu fortement.....).

Je suis désolée de devoir en faire une critique aussi négative, et je suis désolée si j'ai pu blesser quelqu'un avec ce que j'ai pu dire, mais c'est mon ressenti, libre à vous de déserter le blog si celle-ci ne vous plaît pas.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à me laisser un petit mot, je vous lirai et répondrai avec plaisir!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...