** Lyla libocou **

Petit blog littéraire sans prétention, créé en septembre 2011 et qui a pour but de partager mes lectures avec vous, mes impressions, mais également élargir mes horizons livresques grâce à vous ;) "

mardi

Wang 1 Les portes d'Occident

Wang 1 Les portes d'Occident, Pierre Bordage
Editions J'ai Lu, 412 pages,
Publié en 2009

4ème de couverture:
"XXIIIe siècle. Un rideau électromagnétique infranchissable, le REM, protège l'Occident des empires voisins. Une fois par an, une porte s'ouvre pour laisser entrer un quota restreint de miséreux du bon côté du mur. Qu'advient-il d'eux? On parle d'esclavage, on dit aussi qu'ils s'affrontent dans des arènes, tels les gladiateurs de la Rome antique. Nul n'en est revenu pour témoigner. Wang doit fuir Grand-Wroclaw, en Silésie, pour avoir transgressé la loi d'Assöl le Mongol, un parrain de clan. Son exil va le mener au-delà du rideau..."


Mon avis:

J'ai eu du mal à entrer dans l'histoire au début du livre, jusqu'à ce que Wang se décide à partir pour le REM. Dès ce moment là, l'histoire est enivrante, on ne souhaite plus reposer ce livre, et, pour ma part, je me suis réellement identifiée à wang.

Wang est un personnage très attachant, qui nous fait vivre de vraies émotions, et qui nous emmène avec lui tout au long du livre. Assöl le Mongol et ses comparses sont si antipathiques qu'on redouble d'affection pour son personnage. Grand-maman Li nous apparaît comme une dame très sage d'esprit, et qui peut nous en apprendre beaucoup sur la vie. Les personnes que Wang rencontre (Lhassa, Zhao,....) nous sont sympathiques, tout comme ils le sont pour Wang, ce qui nous montre l'influence qu'il a sur le lecteur. Les challengeurs du défi ainsi que toutes les personnes qui les entourent sont agréables, mais ils ne suscitent pas autant d'engouement que peut en susciter le personnage de Wang.

L'histoire est étouffante au milieu du livre, et je me suis demandé si j'allais réussir à finir la lecture. Les détails, qui sont trop nombreux et trop explicites, ont eu raison de moi, et m'ont plus ou moins lassé. L'action reprend cependant à la fin, et de nouveau, je n'ai pas réussit à lâcher prise. Le dénouement de l'action est inattendu et on en reste bouche-bée, ce qui m'a énormément plu.

La fin du livre nous tient en haleine, on se pose beaucoup de questions sur la suite, sur le devenir de Wang et de Lhassa, mais également de Grand-maman Li. Wang retournera-t-il à Grand Wroclaw? Apprendra-t-on encore des choses sur le Tao de la survie? Je souhaite lire la suite rapidement afin de répondre à toutes les questions que je me pose.

Je n'avais jamais lu de livre de Pierre Bordage, mais je ne suis franchement pas déçue, même si j'ai voulu abandonner la lecture à un moment, je ne regrette pas du tout d'avoir poursuivit. Je le recommande vivement à tout les lecteurs qui souhaitent découvrir cet auteur et qui ne savent pas avec quel livre commencer.

2 commentaires:

  1. C'est un excellent livre pour commencer avec l'auteur. Contente de voir qu'il plaît toujours autant à ceux qui le découvrent.
    Je ne me souviens pas avoir été particulièrement marquée par les passages explicites personnellement mais ma lecture remonte à quelques années déjà. J'ai relu plusieurs Bordage depuis et n'ai jamais rencontré ce soucis. La Fraternité du Panca lu l'an dernier et Les Fables de l'Humpur l'année d'avant ont été de gros coups de coeur pour moi :)
    Bonne continuation avec Wang et Pierre Bordage :)

    RépondreSupprimer
  2. je n'ai pas non plus été marquée, mais j'en avais marre de tourner en rond le temps que l'histoire se mette bien en place, et qu'on rentre vraiment dans l'action, j'ai trouvé ça beaucoup trop long (à mon goût :D )

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à me laisser un petit mot, je vous lirai et répondrai avec plaisir!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...