** Lyla libocou **

Petit blog littéraire sans prétention, créé en septembre 2011 et qui a pour but de partager mes lectures avec vous, mes impressions, mais également élargir mes horizons livresques grâce à vous ;) "

mardi

Kidnappée

Kidnappée, Brenda Novak
Editions Harlequin, 457 pages
Publié en 2012, traduit par Sandrine Jehanno
18,90 euros

4ème de couverture:
Un déchirement absolu, irréductible. C'est ce que ressent Zoé Duncan depuis que Samantha, sa fille adorée, a disparu. Déchirement, révolte aussi. Car elle refuse de croire un instant à une fugue, hypothèse que la police de Sacramento s'obstine pourtant à avancer. Certes, Sam traverse une crise d'adolescence difficile, mais elle ne serait jamais partie comme ça. Cela n'a pas le moindre sens.
Persuadée que quelque chose de grave est arrivé à sa fille, Zoé est prête à tout pour la retrouver. Même si elle doit pour cela perdre son nouveau fiancé, son travail, sa splendide maison de Rocklin. Même s'il lui faut revenir sur son passé douloureux et dévoiler ses secrets les plus intimes à Jonathan Stivers, le détective privé à la réputation hors du commun qu'elle a engagé. Jonathan, le seul homme qui a accepté de se lancer avec elle dans cette bataille éperdue pour sauver Sam - et où chaque minute qui passe joue contre eux.


Mon avis:

J'ai eu la chance de gagner ce livre à un concours organisé par Hylyirio sur son blog, et je n'en suis aucunement déçue! Bien que j'ai mis le temps pour (enfin) le lire, j'en ressors bouleversée.

Brenda Novak.....inconnue au bataillon pour ma part, mais le résumé est alléchant, il faut l'avouer. Je m'attendais à un thriller, mais pas à une telle histoire! Dès la première page, on y est. On est dans l'action, et on suit le fil du début à la fin, sans répits, sans avoir envie de s'arrêter, même si, reconnaissons-le, ce livre est assez dur. On a affaire à une adolescente qui se fait kidnappée, mais pas par n'importe qui, et ce qui est sous-entendu dès les premières pages m'a fait froid dans le dos. On suit également la tristesse d'une mère, l'enquête, ainsi que la kidnappée. L'auteur des faits est connu dès la première page, donc aucun suspens, et c'est justement là que repose toute l'angoisse....On connaît le "tyran". Il faut vraiment le lire pour réellement se faire une idée sur cette angoisse qui prend aux tripes.

Les personnages sont excellents. Samantha nous fait vivre ses frayeurs, nous fais ressentir son dégoût, son mal-être, et on ne peut que s'y attacher (ou alors, vous êtes du côté de Colin....?). La maman..... Eh bien c'est une maman, forcément, elle s'inquiète pour sa fille, elle ne vit plus, ne dors plus, ne mange plus....jusqu'à l'arrivée de Jonathan (Je ne vais pas m'étaler sur cette histoire d'amour naissante, car ce n'est pas le but direct du livre). Colin est antipathique dès le départ, avec sa femme Tiffany, ils forment LE couple. Lui est macho au possible, elle est soumise comme un chien, lui est tyrannique, elle est amoureuse et donnerai tout pour ne pas être quittée. Que demander de mieux? C'est vraiment un couple malsain qu'on découvre, et tout au long de ma lecture, Colin m'a répugné, tandis qu'à certains passages Tiffany m'attendrissait.....Pour mieux me dégoûter par la suite. C'est ce qui s'appelle jouer avec les nerfs!

Le style de l'auteur est grandiose. Les mots glissent sur le papier tant les phrases sont bien construites, tant on entre dans son oeuvre, tant on a envie de sauver Samantha et de voir croupir en prison Colin et Tiffany. C'en est renversant de voir comment cet auteur peut jouer avec vos nerfs, avec vos sentiments, et surtout la question que je me posais en lisant le livre.....Mais d'où lui viennent toutes ces idées?? Il faut le dire, ce livre est flippant. Il lui faut reconnaître ce talent, l'histoire est soigneusement ficelée, et on entre dedans dès la première page. Le poser même cinq minutes?? inconcevable.

Un thriller psychologique qu'il faut absolument découvrir. Durant ma lecture, plusieurs références se sont imposées à moi. Tout d'abord l'histoire de Natascha Kampusch, kidnappée et séquestrée à deux pas de chez elle. Ensuite, le film Danny The Dog, Colin me fait vraiment penser au Maître de Danny. Et pour finir, l'expression "soit proche de tes amis, mais encore plus de tes ennemis" ne m'a pas quittée tout au long de ma lecture. Vous l'aurez compris, j'ai adoré ce livre, et vous le conseille vivement!

3 commentaires:

  1. Et hop je le note dans mon carnet.

    RépondreSupprimer
  2. J'ai aussi gagné ce livre par un concours organisé par Hylyirio =D
    Je n'avais pas fait le rapprochement avec Danny The Dog mais c'est je suis assez d'accord ...

    RépondreSupprimer
  3. Coucou !
    Ce serait avec plaisir d'organiser un petit calendrier pour le challenge chick lit :)
    Par contre, je n'en ai encore aucun dans ma PAL donc ça risque de ne pas être pour tout de suite, j'ai juste commandé "Un amour vintage" donc si tu veux dès que je le reçois, on peut se programmer ça ^^
    Fiona
    http://my-sweetlies.blogspot.fr/

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à me laisser un petit mot, je vous lirai et répondrai avec plaisir!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...