** Lyla libocou **

Petit blog littéraire sans prétention, créé en septembre 2011 et qui a pour but de partager mes lectures avec vous, mes impressions, mais également élargir mes horizons livresques grâce à vous ;) "

dimanche

La vie très privée de Mr Sim

La vie très privée de Mr Sim, Jonathan Coe
Editions Folio, 465 pages
Publié en 2012, Traduit par Josée Kamoun
8,10 euros

4ème de couverture:
"Maxwell Sim est un loser de quarante-huit ans. Voué à l'échec dès sa naissance (qui ne fut pas désirée), poursuivi par l'échec à l'âge adulte (sa femme le quitte, sa fille rit doucement de lui), il s'accepte tel qu'il est et trouve même certaine satisfaction à son état.
Mais voilà qu'une proposition inattendue lui fait traverser l'Angleterre au volant d'une Toyota hybride, nantie d'un GPS à la voix bouleversante dont, à force de solitude, il va tomber amoureux. Son équipée de commis-voyageur, représentant en brosse à dents dernier cri, le ramène parmi les paysages et les visages de son enfance. Et toujours Max pense à la femme chinoise et à sa fille, aperçues dans un restaurant en Australie, dont l'entente et le bonheur d'être ensemble l'ont tant fasciné."


Mon avis:

J'ai lu ce livre grâce à un partenariat avec le site de Livraddict et les Editions Folio, que je remercie grandement.
Le livre ne m'a pas vraiment convaincu. Je me suis trouvé blasé en lisant les 50 premières pages, et je reste déçue en fermant ce livre.

L'histoire n'est pas vraiment originale, on trouve un "loser" qui enchaîne les "malchances" (si on peut dire), et personnellement, le personnage principal de ce roman, ne m'a inspiré aucuns sentiments. Ni compassion, ni tristesse, ni rien du tout. Quand je lis un livre, j'aime m'identifier facilement aux personnages, alors, oui, peut-être qu'on peut s'identifier à MR Sim, mais pour ma part, je n'y suis pas arrivée. Peut-être est-ce dû au style d'écriture qui est assez fade, il y a quelques rebondissements, mais au vu du nombre qu'ils sont comparés au "plat" qui règne dans ce livre, ils ne m'ont pas convaincu, ni marqué.

Je n'avais encore jamais lu de Jonathan Coe, j'en suis ravie de faire sa découverte, mais je ne sais pas si je réessaierai de sitôt. En farfouillant un peu sur le net, je me suis aperçue que de l'humour se cachait dans le roman......Honnêtement, je ne l'ai pas remarqué. Je n'étais peut-être pas dans l'histoire entièrement, je ne sais pas, mais ce livre reste pour le moment ma déception de l'année.

La fin est en effet assez sympathique, elle nous met une petite "claque" (si je puis dire), mais ce n'est pas assez pour rattraper le plat qui m'a pesé pendant toute la lecture. J'ai cru abandonner, je me suis attachée, je n'aurai peut-être pas dû.....

Une grande déception pour moi, un livre que je pensais agréable à lire aux vues du résumé, mais qui n'a pas vraiment d'intérêts à part le fait de nous montrer dans quel genre de monde on vit...pour ma part, j'en étais consciente, donc je me suis ennuyée.
Si je peux donner un conseil, achetez ce livre parce que vous aimez la couverture et qu'elle vous attire, ne lisez pas la 4ème, car si vous vous attendez à plus que ce qui est dit, vous serez déçu...


Je remercie tout de même grandement Livraddict et les Editions Folio pour ce partenariat.


  (Je précise que ce n'est que mon avis personnel, et que si vous vous balader sur la toile, vous verrez de nombreuses chroniques positives, alors n'hésitez pas, ne vous arrêter pas à ce que j'en ai pensé.)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à me laisser un petit mot, je vous lirai et répondrai avec plaisir!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...